du Jardin des Gourmandises
Nos chiots....

CONSEILS

_____________

 

Voici un concentré de petits conseils qui vous permettront d'accueillir au mieux votre petit bouledogue dans sa nouvelle famille...

 

ENTRETIEN :

 

Du fait de son poil ras, le Bouledogue français ne nécessite pas de brossage quotidien. Le passage d'un gant à picots sur l'ensemble du pelage en période de mue suffira à le débarrasser de ses poils morts.

Néanmoins, il convient d'être attentif au nettoyage des plis et des yeux particulièrement sensibles dans cette race.

En cas de souci de ce côté-ci, ne surtout pas hésiter à consulter et ne pas tenter de jouer l'apprenti sorcier. Les collyres à base de corticoïdes aggravent certaines pathologies oculaires et il convient de ne les utiliser que sur prescription. Et globalement, plus les choses auront été prises en main rapidement, moins grandes seront les conséquences.

ALIMENTATION :

 

L'idéal en la matière est de conserver une alimentation sèche qui sera bien plus équilibrée qu'une alimentation ménagère classique. Surtout en période de croissance où les besoins nutritifs sont accrus. D'autant que nous disposons maintenant de croquettes haut de gamme etudiées et parfaitement adaptées aux différents stades physiologiques.

Le chien n'a pas besoin de changements et à l'inverse ce sont les changements alimentaires qui risquent de lui occasionner des troubles digestifs. Par conséquent, l'idéal est de conserver la même alimentation dès lors qu'elle lui convient.

L'alimentation croissance (Puppy ou Junior selon les marques) est maintenue jusqu'à 8/12 mois selon les gabarits. Et à tout changement alimentaire on prendra soin d'associer systématiquement une transition progressive sur une durée de 7à 10 jours.

La ration quotidienne d'un chiot de deux mois doit être divisée en 4 repas. Quant à l'âge adulte on préfèrera proposer deux repas plutôt que le repas unique moins bien assimilé et parfois responsable de vomissements de bile à jeûn en raison de trop d'acidité gastrique.

VERMIFUGATION :

 

Le chiot est particulièrement sensible aux parasites internes qui risquent toujours d'interférer avec sa croissance. C'est pourquoi le chiot devra être vermifugé tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois puis au minimum 2 fois par an par la suite.

La présence d'enfants en bas âge, encore trop jeunes pour respecter les règles d'hygiène élémentaires peut amener à revoir le calendrier des vermifugations et dans ce cas, on préfèrera vermifuger tous les trimestres.

PREVENTION DES PUCES :

 

80% des démangeaisons chez le chien sont liées à la présence de puces. Sur certains sujets sensibles, le passage d'une seule puce peut suffire à déclencher des démangeaisons frénétiques et engendrer des ennuis dermatologiques non néglieables.

Il est par conséquent fortement conseillé de traiter tous les mois avec des produits efficaces et ce, durant toute l'année avec une attention toute particulière du printemps à l'automne. Et vous éviterez bien des désagréments.

PRECAUTIONS A RESPECTER AVEC UN BOULEDOGUE :

 

Le bouledogue fait partie des brachycéphales et, du fait de sa capacité respiratoire réduite, une attention accrue en période chaude est de rigueur. En cas de canicule, ou de forte chaleur, on préfèrera le laisser dans un endroit frais à l'intérieur et ne réduire ses sorties qu'aux simples besoins hygiéniques. En ces conditions, il ne faut pas hésiter à le mouiller afin de l'aider à évacuer la chaleur.

De la même façon, il n'est pas judicieux de le laisser jouer jusqu'à épuisement. De par sa grande générosité, ignorant trêves et repos, et stimulé notamment pas un autre chien, il serait capable de jouer jusqu'à l'asphyxie.

Ne laissez jamais un Bouledogue dans une voiture. Non seulement pour les raisons évidentes mentionnées ci-dessus, mais également parce qu'il s'agit d'un chien très prisé, qui attire l'attention. Chaque année, il fait l'objet de nombreux vols.

Ne sachant pas nager ou du moins n'étant pas capable de tenir la distance dans l'eau en situation de stress, le Bouledogue devra systématiquement être tenu en laisse au bord d'un bassin ou d'une piscine car il n'aura pas conscience du danger et il en sera de même à l'abord d'une rivière. Les baignades ne sont pas à proscrire mais doivent s'accompagner d'une grande prudence.

L'été vous pourrez tout à fait lui installer une petite "piscine" dans votre jardin en lui offrant un bac à sable en plastique pour enfants que vous aurez pris soin de remplir d'une dizaine de centimètres d'eau. Initié dès son plus jeune âge, il prendra goût à aller s'y rafraîchir sans danger.

EDUCATION :

 

Le Bouledogue est un chien sensationnel, débordant d'amour pour son maître et qui sait si bien user de ses charmes. Il ne manquera pas de vous attendrir à chacune de ses mimiques. Néanmoins, comme n'importe quel chien, il a besoin d'un minimum de limites pour savoir où se placer dans la hiérarchie familiale. Il ne doit pas décider à la maison, sous peine de voir le petit ange se transformer en vilain petit démon. Les "meilleures" punitions restent la voix et le pincement par la peau du cou (attitude adoptée par la mère pour punir ses chiots et à laquelle ils sont naturellement réceptifs).

Le chiot dès son arrivée doit dormir seul, de préférence dans la cuisine (ou dans la pièce qui lui aura été attribuée), car il s'agit souvent d'une pièce de petite superficie, carrelée et donc facile d'entretien. Il y aura bien évidemment quelques pleurs les premières nuits auxquels il ne faudra pas prêter attention. Inutile de tomber dans le piège qui consisterait à se lever la nuit et qui ne ferait qu'encourager le phénomène.

Jardin des Gourmandises © Reproduction interdite

Titulaire du Certificat de Capacité à l'élevage canin   -   Diplôme d'Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire

 

Eleveur membre du club du bouledogue français depuis 2002.   -   Siret 488 521 543 00030

+ 33 (0)6 21 31 58 41